Paris 2024 dévoile ses Mascottes Officielles, « Les Phryges », pour les Jeux Olympiques et Paralympiques

crédit : Sport Buzz Business

Ce matin à 11h, Paris 2024 a dévoilé les Mascottes Officielles des Jeux Olympiques et Paralympiques. Pour ces incarnations des JO, le Comité d’Organisation a décidé de mettre en scène la Phryge, symbole de liberté.

« Les Phryges » prennent donc l’apparence du célèbre bonnet dans sa couleur rouge.

Mascottes Paris 2024 : Objectif 2 millions de peluches vendus

Des mascottes qui seront évidemment le produit dérivé star des JO. Des peluches qui seront en vente à partir de 15 euros pour les modèles les plus petits. Des goodies produits notamment par la société française Doudou et Compagnie et des entreprises en Chine.

« Globalement, 2 millions de mascottes sont vendus lors des JO, on est donc parti sur cet objectif » a précisé Tony Estanguet, Président de Paris 2024, lors de la présentation. « Des mascottes qui portent des baskets, ce n’est pas un hasard. »

crédit : Sport Buzz Business

Julie Matikhine, directrice de la marque de Paris 2024, Mickael Jeremiasz, athlète paralympique de tennis fauteuil, Tony Estanguet, Président de Paris 2024 et Gwladys Epangue, athlète olympique de Taekwondo. (crédit : Sport Buzz Business)

« On ne voulait pas un animal mais un idéal »

« On ne voulait pas un animal mais un idéal » ajoute Julie Matikhine, directrice de la marque de Paris 2024. « Nous avons lancé un appel d’offres et puis arrive l’idée du concept de bonnet phrygien proposé par l’agence W. On choisi cette idée et on commence une phase de création avec d’autres agences et petit à petit, tous ensemble, on a consolidé les pauses[…] On devait être vingt, vingt-cinq à travailler sur ce sujet depuis deux ans, il n’y a pas de mascotte sans le licensing, le juridique… »

 

 

crédit : Sport Buzz Business

crédit : Sport Buzz Business

crédit : Sport Buzz Business

Quel storytelling derrière le look des nouvelles mascottes de Paris 2024

Les mascottes de Paris 2024 sont des petits bonnets phrygiens qui incarnent un symbole fort de liberté, en France comme à l’étranger. À l’aube des Jeux de Paris 2024, les Phryges viennent aux côtés des Français pour les accompagner dans une nouvelle révolution : la révolution par le sport !

Avec le choix d’une mascotte paralympique avec un handicap visible, Paris 2024 entend aussi donner une visibilité maximale aux personnes en situation de handicap et promouvoir haut et fort les valeurs d’inclusion des Jeux Paralympiques et du sport.

Symbole de liberté, coiffant les esclaves affranchis à Rome et apparaissant sur de nombreux emblèmes dans les pays d’Amérique du nord et du sud, le bonnet phrygien, est devenu au cours de l’histoire l’un des symboles de la République française.

Il représente aujourd’hui une référence commune pour les Français : dans l’Art (en tant qu’allégorie de la liberté), dans les institutions françaises (en tant que symbole de la République, il coiffe Marianne dans les mairies), et est décliné dans les objets du quotidien (comme les timbres, les pièces de monnaie, et les manuels scolaires des enfants).

La légende des Phryges

La légende des Phryges Nos Phryges ne sont pas nées de la dernière pluie.

Depuis des millénaires, ce sont des générations et des générations de Phryges qui se succèdent. La légende raconte qu’elles seraient apparues aux côtés des Français dans de nombreux faits marquants de leur histoire.

Certains confient qu’on aurait retrouvé les toutes premières traces de Phryges sur les parois de la Grotte de Lascaux, témoignant ainsi de leur présence au moment de la révolution Néolithique.

On nous rapporte qu’elles étaient également présentes en 1789 au côté du peuple de France qui menait une révolution qui allait changer le visage de notre pays. À la fin du XIXe siècle, certains révèlent qu’elles étaient là aussi, aux côtés des peintres impressionnistes qui initiaient une révolution artistique décisive. Et puis enfin, plus récemment, des Phryges étudiantes auraient été aperçues Boulevard Saint-Germain en mai 68, pour mener à bien une révolution culturelle.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle génération de Phryges qui est de retour.

crédit : Sport Buzz Business

 

Laisser un commentaire

Interview : Olivier Rousseau, Fondateur de Flycup L'ANJ sort le clip de rap "T'as vu, t'as perdu" pour sensibiliser...
Tennis - Sans les droits de la Night Session, France TV mise sur Rivenzi et PoneeeyClub sur Twitch(Lire la suite) Tennis - Stan Wawrinka actionnaire minoritaire des montres Norqain(Lire la suite) Activation - Roland-Garros : Renault s'offre Casper Ruud et un chanteur français pour sa publicité(Lire la suite) Tennis - Qui sont les 22 sponsors de Roland-Garros 2024 ?(Lire la suite) Babolat célèbre ses 30 ans de raquettes, on en parle avec Eric Babolat(Lire la suite) Un sponsor du CIO associé au reveal des podiums de Paris 2024(Lire la suite)