Deloitte Football Money League 2020 – Le TOP 30 des clubs de football qui ont généré le plus de revenus en 2018-2019

 

Aujourd’hui, Deloitte a dévoilé sa dernière étude annuelle portant sur les revenus des clubs de football professionnel.

La 23ème édition du Deloitte Football Money League (DFML) basée sur la saison 2018-2019 enregistre de nouveaux records et pour la première fois, la barre des 800M€ est dépassée par un club, le FC Barcelone, en tête pour la première fois de son histoire.

Pour ce Deloitte Football Money League 2020, c’est donc le FC Barcelone qui arrive en tête du classement avec 840,8 millions d’euros de revenus la saison passée. Le club catalan grimpe à la première place et succède au Real Madrid (757,3M€) qui recule au second rang. Le podium est complété par Manchester United (711,5M€).

Dans son étude, rappelons que Deloitte se base sur 3 sources de revenus que sont le « matchday » (ticketing, hospitalités…), les droits TV et le « commercial » (sponsoring, merchandising…). Précision importante, les sommes avancées par le cabinet d’audit ne prennent pas en compte les indemnités de transferts.

9,3 milliards d’euros de revenus cumulés pour le TOP 20

Au total, le TOP 20 des clubs du rapport 2020 de Deloitte cumulent 9,283 milliards d’euros de revenus sur 2018-2019. Un chiffre en hausse de 11% par rapport au précédent classement qui s’explique principalement par l’entrée en vigueur du nouveau cycle lucratif de l’UEFA Champions League.

Dans le détail, les revenus issus des droits TV s’élèvent à 4,112 milliards d’euros pour le TOP 20, 3,679 milliards d’euros pour le commercial et 1,492 milliard d’euros pour le Matchday.

Si la majorité des revenus du TOP 20 des club provient des droits TV, notons que les 5 premiers (Barça, Real Madrid, Manchester United, Bayern Munich et PSG) parviennent à générer plus de revenus en sponsoring et marketing et limitent ainsi leur « télé-dépendance ».

Dans le détail, l’Angleterre et la Premier League placent 8 clubs dans le TOP 20. Suivent l’Italie (4 clubs), l’Allemagne (3 clubs), l’Espagne (3 clubs) et le France (2 clubs). L’Olympique Lyonnais réintègre le TOP 20 de Deloitte en 2018-2019 à la 17ème place et 220,8M€. Le PSG occupe la 5ème place avec 635,9M€ (voir plus bas le cas du Paris Saint-Germain).

TOP 30 Deloitte Football Money League 2020

1/ FC Barcelone : 840,8M€
2/ Real Madrid : 757,3M€
3/ Manchester United : 711,5M€
4/ Bayern Munich : 660,1M€
5/ Paris Saint-Germain : 635,9M€
6/ Manchester City : 610,6M€
7/ Liverpool : 604,7M€
8/ Tottenham Hotspur : 521,1M€
9/ Chelsea FC : 513,1M€
10/ Juventus : 459,7M€
11/ Arsenal : 445,6M€
12/ Borussia Dortmund : 377,1M€
13/ Atlético de Madrid : 367,6M€
14/ Inter Milan : 364,6M€
15/ Schalke 04 : 324,8M€
16/ AS Roma : 231M€
17/ Olympique Lyonnais : 220,8M€
18/ West Ham United : 216,4M€
19/ Everton : 213M€
20/ SSC Napoli : 207,4M€
21/ AC Milan : 206,3M€
22/ Leicester City : 200M€
23/ Ajax Amsterdam : 199,4M€
24/ Benfica : 197,6M€
25/ Wolverhampton Wanderers : 195,5M€
26/ Valencia : 184,7M€
27/ Eintracht Frankfurt : 183,8M€
28/ FC Zenit Saint Petersburg : 180,4M€ (année 2018)
29/ FC Porto : 176,2M€
30/ Crystal Palace : 174,5M€

Sur le graphique ci-dessous, Deloitte souligne la « télé-dépendance » des clubs classés à partir de la 6ème position du classement 2020. En moyenne, les revenus des 5 derniers du TOP 20 proviennent à 65% des droits TV contre 33% en moyenne pour le TOP 5.

Comment le FC Barcelone a généré ses 840,8M€ de revenus en 2018-2019

PSG – Une stratégie de marque au service de la croissance du Club

Lors de la saison 2018-2019, le Paris Saint-Germain a enregistré une hausse de 17% de ses revenus pour atteindre 635,9M€. Selon le rapport publié par Deloitte, la progression du Paris Saint-Germain dans le classement est le fruit d’une « impressionnante croissance à deux chiffres » de l’ensemble des revenus économiques du Club, au premier rang desquels les revenus commerciaux (sponsoring, merchandising, maillots, etc.).

Avec 363,4M€ de revenus commerciaux, le PSG signe le deuxième plus haut niveau historique de cette source de revenus dans l’histoire du classement Money League. Une performance portée par l’officialisation de 9 nouveaux partenariats et le renouvellement de confiance de 11 partenaires du Club. Pour la saison 2018-2019, ces revenus commerciaux ont représenté 57% des revenus économiques du Club. Les droits TV (25%) et les revenus de jour de match (18%) ont également progressé au cours de la saison dernière.

PSG – Des projections prometteuses pour 2021

Pour le Paris Saint-Germain, les prochains chiffres économiques liés à la saison en cours 2019-2020 devraient être à la hausse. Les nouveaux partenariats premium du PSG annoncés en 2019, notamment Accor Live Limitless, devenu sponsor maillot face, le renouvellement du partenariat équipementier avec Nike, ou encore l’arrivée de Visit Rwanda profiteront à la croissance des revenus sponsoring. « Ces projections confirment une tendance engagée depuis la reprise du Club par Qatar Sport Investment. Absent du classement Football Money League au début de la décennie, le Paris Saint-Germain est le club qui a le plus progressé sur la période. Son revenu total a été multiplié par plus de 7 depuis la saison 2009-2010 (82M€) » ajoute le club de la capitale.

 

Pour consulter le rapport complet « Deloitte Football Money League 2020 », c’est ici !

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Assistant chef de projet social média - Only... Offre de Stage : Assistant directeur de projet événementiel...
MONEY - Forbes dévoile son classement annuel des sportifs les mieux payés(Lire la suite) Best Practice - Un club de football danois teste l'application vidéo Zoom pour réunir les supporters lors d'un match(Lire la suite) Fil info - L'actualité en continu du sport business et du marketing sportif(Lire la suite) Fan Experience - Fan Experience - Une équipe de baseball met son stade en location sur AirBnB(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Commercial(e) - Entreprise partenaire de Win Sport School (Chambéry)(Lire la suite) Agence - Lagardère Sports and Entertainment dévoile son nouveau nom(Lire la suite)