Le marché des paris sportifs en ligne (betting) enregistre de nouveaux records en France en 2019

 

En 2019, le secteur des paris sportifs en ligne a enregistré un nouveau record de sommes misées avec un peu plus de 5 milliards d’euros.

Depuis l’autorisation des paris sportifs en France en 2010, le business du « betting » ne cesse de croître. Une tendance qui s’est accélérée ces dernières années à en croire les chiffres de l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL), le « gendarme » du secteur qui délivre notamment les agréments aux acteurs des paris sportifs, poker et hippisme.

Avec 5,056 milliards d’euros engagés en 2019 par les parieurs en France,  les mises progressent de +30% par rapport à 2018, soit un peu plus d’1 milliard d’euros misés en plus entre les deux années. D’une manière générale, la moitié des parieurs engagent des paris supérieurs à 100€, 8% au dessus de 1000€. 83% des paris en ligne sont effectués depuis un smartphone ou une tablette contre 17% depuis un ordinateur.

Autre chiffre intéressant, celui concernant le Produit Brut des Jeux (PBJ) qui correspond aux mises engagées sur lesquelles sont déduites les rétributions versées aux joueurs. En 2019, les opérateurs de paris sportifs en ligne se partagent un gâteau de 880 millions d’euros.

Le règne de la NBA au 4ème trimestre 2019

En s’attardant sur l’activité enregistré au quatrième trimestre 2019 (oct-déc), on s’aperçoit que la reprise du championnat NBA est plébiscité par les parieurs puisque le championnat de basket est le plus parié (171,8M€ de mises) devant l’UEFA Champions League (125,2M€) et la Ligue 1 (124,8M€).

Une tendance globale qui se confirme également chez l’un des opérateurs de paris sportifs, ParionsSport (FDJ) qui est devenu partenaire de la NBA il y a plus d’un an. « C’est une compétition qui est très attendue par les parieurs, d’autant que le nombre de matchs proposés d’octobre à décembre est relativement conséquent ; ce sont donc autant d’occasions de parier. C’est d’ailleurs la seule compétition qui propose des matchs le 25 décembre, avec le traditionnel NBA Christmas Day, durant lequel se déroulent parmi les plus belles affiches de la saison » nous précise Karl Lorenzon, Responsable Marketing ParionsSport. « La médiatisation grandissante de la NBA en France est bénéfique pour le marché des paris sportifs. Et cette année, l’annonce du NBA Paris Game a largement contribué à l’engouement général autour de cette compétition. C’est aussi pour toutes ces raisons que ParionsSport a choisi de devenir le partenaire officiel de cette ligue. »

Le betting devenu cool et lifestyle grâce au marketing (et l’appât du gain) 

Ces dernières années, le betting semble avoir réussi son « pari » de dépasser et toucher le simple passionné de sport. A coup de campagnes marketing percutantes, le « Betting » s’inscrit comme une activité du quotidien avec une véritable approche lifestyle visant un public beaucoup plus large. Certes, l’attrait du gain d’argent en quelques clics reste la motivation première mais parier semble être devenu tendance, un acte social qui permet de vivre des émotions.

Ainsi, selon les chiffres de l’ARJEL, Les opérateurs de jeux en ligne ont investi l’équivalent de 239 millions d’euros en campagnes publicitaires en 2019 en télévision, radio, presse, affichage et internet. Un chiffre qui ne prend pas en compte les dépenses liées au sponsoring qui pèseraient pour 2% du total des dépenses marketing nettes des opérateurs.

Exemple des bonus offerts par les opérateurs de paris sportifs en 2020

Laisser un commentaire

Pepsi met en scène Lionel Messi, Mohamed Salah, Paul Pogba et... Infront reste partenaire marketing exclusif de l'International...
Bon Plan - Nike partage un code promotionnel de -25% valable jusqu'au 30 mars 2020 !(Lire la suite) Event - COVID-19 - LaLiga organise un concert pour lever des fonds(Lire la suite) COVID-19 - Le PSG met en vente 1 500 maillots "Tous Unis" au profit de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris(Lire la suite) JO - Les JO de Tokyo 2020 reportés "au plus tard à l'été 2021" ne changeront pas de nom(Lire la suite) A recruter - A recruter (stage Master 2) : Guillaume Ambroise - Sports Marketing(Lire la suite) JO - La Fédération Française d'Athlétisme souhaite le report des JO de Tokyo 2020(Lire la suite)