Naming – Le Tours Volley-Ball change de nom et devient le McDonald’s Tours Volley-Ball

Le nouveau logo du club avec le Naming McDonald’s est définitif à 90%

 

Aujourd’hui, le Tours Volley-Ball (2,5M€ de budget) a officialisé son changement de nom suite à la signature d’un contrat de Naming avec McDonald’s. Un partenariat qui s’annonce pour le moins « controversé » et déjà critiqué sur les réseaux sociaux du club.

« C’est un moment que je qualifie d’historique pour notre équipe, une première dans le volley pro masculin en France. Nous sommes les précurseurs et nous serons peut-être suivi par d’autres clubs. » a précisé Bruno Poilpré, Président du club, lors de la présentation de ce contrat de Naming. « Le TVB est un club de stature européenne, nos concurrents, notamment italiens, pratiquent le naming depuis longtemps. En France, ce n’est pas très répandu pour le moment, ça va donner une autre stature au TVB. Notre attention s’est portée sur McDonald’s, partenaire du club fidèle depuis 2018, un partenaire local. » Un contrat de Naming qui a été signé pour une durée de 3 saisons dont le montant n’a pas été communiqué officiellement.

« Au travers de ce Naming, on espère toucher une population plus jeune qui peut faire défaut dans nos gradins. »

« Au travers de ce naming, on espère toucher une population plus jeune qui, on ne s’en cache pas, peut faire défaut dans nos gradins. L’idée est de pouvoir faire faire revenir des jeunes pour nous accompagner, pour voir du beau spectacle dans cette salle la prochaine saison. » ajoute le président du club.

Bruno Poilpré, Président du TVB et Bernard Simmenauer, propriétaires de restaurants McDonald’s à Tours

« En tant qu’entreprise américaine, on essaie de franciser notre langage mais là avec le Naming, c’est mal parti » ajoute avec une pointe d’humour Bernard Simmenauer, propriétaires de restaurants McDonald’s à Tours. « Ce qui nous intéresse dans le volley, c’est l’état d’esprit, ce sont des sportifs élégants, c’est l’équipe qui compte avant tout, comme en entreprise. C’est un sport d’équipe mais sans contact, il n’y a pas ce qu’on peut voir ailleurs avec de la mesquinerie, un peu de méchanceté ou violence. Ca n’existe pas dans le volley, c’est un sport propre, ça correspond bien à l’état d’esprit qu’on essaie de donner dans nos entreprises. Et puis c’est le sport majeur à Tours et nous sommes aussi leader dans la métropole. Nous souhaitons accompagner le club pour l’aider à rayonner dans le championnat français et en Europe ».

« Globalement, la décision a été très bien accueillie par la région, le département et la Ville de Tours » – Bruno Poilpré, Président du TVB

Lors des matchs du TVB, le logo McDonald’s est présent sur le filet

« Bien évidemment, nous n’avons pas pris la décision de manière unilatérale même si les collectivités n’ont pas leur mot à dire dans la SAS » ajoute Bruno Poilpré, Président du TVB. « Malgré tout il était légitime que nous avertissions les collectivités. Globalement, la décision a été très bien accueillie par la région, le département et la Ville de Tours… Les collectivités n’ont plus les budgets extensibles, voir un partenaire prendre plus d’importance sécurise le club et est vu d’un bon œil.[…] Il n’y a pas d’empêchement à faire du Naming sur une équipe professionnelle, il n’y a pas de texte.[…] McDonald’s Tours Volley-Ball, je trouve que ça claque et que ça a de l’allure, merci à notre partenaire. »

« McDonald’s Tours Volley-Ball, je trouve que ça claque et que ça a de l’allure » – Bruno Poilpré, Président du TVB

Un Naming risqué ?

Alors qu’un autre « petit club » comme les Neptunes de Nantes a décidé (à voir dans le temps si l’initiative perdure) lui de se passer de sponsors sur son maillot pour donner plus de valeur à la marque club, ce contrat de Naming avec McDo peut-il nuire à l’image du TVB à moyen terme auprès de ses supporters et l’empêcher de séduire d’autres entreprises ?

Sur la page Facebook du club, les réactions suite à l’annonce du Naming sont partagées. Le TVB a tenu à rappeler l’intérêt économique de la démarche du Naming afin de faire progresser sportivement le club.

Rappelons qu’en France, le club de basket LDLC ASVEL porte lui aussi le nom d’un sponsor dans la dénomination de l’équipe. Un partenariat de Naming difficile à faire respecter dans les médias qui sont nombreux à ne pas préciser LDLC lorsqu’ils évoquent l’équipe dirigée par Tony Parker.

 

 

Laisser un commentaire

Crypto.com nouveau Partenaire Global de la Formule 1 (Crypto... Offre Emploi : Responsable Commercial - Peter Auto
Football - Le trophée NFT du plus beau but de l'UEFA Euro 2020 remis à Patrik Schick(Lire la suite) Event - "Sneakers, les baskets entrent au musée", l'exposition à voir au Musée de l'Homme(Lire la suite) Offre Emploi - Offre Emploi : Senior Digital Account Manager - SPORTFIVE(Lire la suite) NFL - L'agence Two Circles pour monétiser les plateformes digitales de la NFL(Lire la suite) Média - Ligue 1 - OGC Nice -OM gratuit pour les membres Amazon Prime(Lire la suite) Money - Le détail des primes pour les coureurs du Marathon de Paris 2021(Lire la suite)