Paris 2024 – Vers des cérémonies d’ouverture et de fermeture dans Paris (et sur la Seine ?)

Tony Estanguet célèbre la victoire de Paris 2024 le 13 septembre 2017 (Photo Philippe Millereau / KMSP / PARIS 2024 / DPPI)

 

Dans une interview accordée au Monde, Tony Estanguet, le Président de Paris 2024, fait le point sur les projets à venir pour l’Olympiade parisienne et commente l’actualité de Tokyo 2020.

« Si je m’en tiens aux échanges avec le CIO [Comité international olympique], je n’ai pas l’impression qu’il y aura un nouveau report. » précise Estanguet au sujet des JO reportés à cet été 2021. « Nos Jeux se dérouleront bien en 2024, quoi qu’il se passe à Tokyo. Je souhaite ardemment, comme beaucoup, que ces Jeux aient lieu parce que ça va créer une dynamique forte – notamment avec la cérémonie de passation –, mais Paris 2024 n’est pas lié au destin de Tokyo. »

« Essayer d’innover pour être la première édition des Jeux où des cérémonies se tiendront en dehors du stade olympique » – Tony Estanguet, Président de Paris 2024

Concernant l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, l’une des réflexions principales d’Estanguet et ses équipes concerne les cérémonies d’ouverture et fermeture. « C’est un vrai marqueur, ce sont les moments les plus regardés pendant les Jeux. Je souhaite des alternatives au modèle classique dans un stade, pour l’ouvrir au cœur de la ville. On réfléchit à la place que pourrait avoir la Seine. Les quais peuvent accueillir beaucoup de monde, cela permettrait d’utiliser et valoriser un patrimoine existant plutôt que de créer artistiquement des « tableaux » dans un stade, et nous serions en lien avec la Seine-Saint-Denis grâce aux canaux. Il est important que le département reste au cœur des concepts de célébration… » ajoute Tony Estanguet au Monde. « Mon objectif est de pouvoir peut-être faire deux cérémonies au Stade de France et deux à Paris. Essayer d’innover pour être la première édition des Jeux où des cérémonies se tiendront en dehors du stade olympique. » L’idée est-elle de voir défiler les délégations sur la Seine à bord de bateaux ?

Un projet de cérémonies dans la Ville de Paris qui permettrait certainement, dans un contexte idéal (sécurité, crise sanitaire), d’engranger encore plus de recettes que dans le stade. L’idée est en tout cas de proposer une offre ticketing large selon Estanguet. « Il y aura de la billetterie, mais si on fait dix fois plus de personnes en sortant les cérémonies du stade, on peut imaginer que le prix des billets va être réduit par dix. Et il y aura une partie gratuite, ce sera un message très fort. »

Enfin, concernant les revenus sponsoring de Paris 2024, Tony Estanguet s’est dit confiant d’atteindre en 2021 les deux tiers de l’objectif d’1,1 milliard visé. « Avec la situation sanitaire, des observateurs disent que c’est surréaliste. Ce sera peut-être 60 %, mais je reste confiant, la force d’attractivité de notre projet est intacte, voire meilleure. On discute avec différents secteurs d’activité, où les consommateurs ont une part importante. Le contexte actuel rallonge juste un peu les discussions avec des entreprises qui doivent souvent, en ce moment, se réorganiser. »

Laisser un commentaire

Média - La chaîne Sport en France se rapproche de France TV... Offre Emploi : Social Media Manager (H/F) - Publicis Sport
Business - Therabody dévoile un impressionnant pool d'investisseurs(Lire la suite) Sponsoring - Kevin Rolland nouvel ambassadeur de la marque Izipizi(Lire la suite) Tennis - Andy Murray nouvel investisseur de la boisson Halo(Lire la suite) Fil info - Suivez l'actualité du Marketing Sportif et Sport Business(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Sponsoring Sales Manager - Grinta(Lire la suite) Media - beIN SPORTS invite des supporters de la Ligue 2 BKT en plateau chaque week-end(Lire la suite)