Tony Estanguet réagit face aux polémiques concernant la billetterie des Jeux Olympiques de Paris 2024 et les premiers jours de vente

Tony Estanguet célèbre la victoire de Paris 2024 le 13 septembre 2017 à Lima (Photo Philippe Millereau / KMSP / PARIS 2024 / DPPI)

 

Ouverte depuis une semaine, la billetterie des Jeux Olympiques de Paris 2024 n’a pas manqué de faire réagir en raison de certains prix jugés exorbitants.

Invité ce matin sur les antennes de RTL, Tony Estanguet, Président du Comité d’organisation de Paris 2024, a tenu à expliquer la situation. 

« C’était déjà ces prix là pour les JO de Londres en 2012… Nous ne sommes pas plus cher… » a notamment rappelé Tony Estanguet. « C’est le cas sur les Coupes du monde de foot et de rugby…ce sont les prix. Quand vous allez voir un grand concert aujourd’hui, les places sont à plusieurs centaines d’euros ! Quand vous allez dans un parc d’attraction, c’est plus de 100 euros ! Les JO à Paris c’est une fois tous les 100 ans, avec les plus grands champions de la planète… ils ont aussi une valeur. Encore une fois, il y a une demande qui est beaucoup plus importante que l’offre, on essaie d’équilibrer avec 50% des billets très accessibles car on ne veut pas que ce soit le seul critère et que ce soit les plus fortunés qui puissent assister aux JO. L’autre moitié forcément permet d’équilibrer le modèle économique ».

Rappelons que dans un premier temps et pour des logiques économiques évidentes, ce sont des places vendues en pack qui sont proposées, et pas forcément les places les plus prisées. C’est certainement cette mécanique d’achat groupé (qui fait logiquement monter la facture) qui agasse certains acheteurs.

Le plus simple et certainement le plus économique sera donc d’attendre la phase de vente des billets à l’unité qui aura lieu au mois de mai (tirage au sort parmi les inscrits).

https://twitter.com/Poutrelle34/status/1628136671978917888

Pour rappel, la première phase de mise en vente des billets a débuté la semaine dernière. Celle-ci durera un mois et permettra à des personnes tirées au sort, « quelques centaines de milliers » sur « 3 millions » indique Tony Estanguet, d’acheter des places en pack. « Pour la première phase, il fallait acheter au minimum trois places ».

Ce matin encore certaines places se vendaient jusqu’à 690€, comme en athlétisme par exemple avec les finales du saut à la perche chez les femmes ou encore la finale du 400m hommes. Les personnes tirées au sort ne pouvaient d’ailleurs sélectionner uniquement les billets de catégorie A. 

Pour la boxe, comptez 150€ pour les « 16e ou 8e de finale » en catégorie A.

Pour un match de football à Nice, différentes places allant de 24€ pour la « Catégorie D » à 70€ pour la « Catégorie First » sont aussi disponibles.

Sur RTL, Tony Estanguet se dit heureux des premiers jours de vente. « Moi, avec ma casquette d’organisateur, je suis ravi ! C’est parti très fort. En quelques jours, les gens se sont rués vers les places et on a déjà des sports qui sont épuisés. Donc c’est formidable ! »

La deuxième phase commencera le 11 mai prochain et mettra 7 millions de billets supplémentaires à la vente. 

Pour rappel, Paris 2024 prévoit 1,422 milliard d’euros de revenus issus de la billetterie et hospitalités.

À lire aussi

Tony Estanguet : « La billetterie de Paris 2024, c’est parti »

Paris 2024 dévoile le logo des disciplines (pictogrammes) et le look visuel des JO

Laisser un commentaire

Ticketing - L’OGC Nice pimente l'acte d'achat d'un billet de... Offre de Stage : Assistant(e) développement commercial, gestion...
Tennis - Qui a fabriqué le nouveau mobilier de Roland-Garros ?(Lire la suite) Tennis - L’Opening Week, l’autre réussite de Roland Garros(Lire la suite) Smaïl Bouabdellah rejoint M6 pour l’Euro 2024(Lire la suite) Business - La startup de recrutement de sportifs "Sportiw" lève 1 million d'euros(Lire la suite) Volley - Nolt équipementier de la LNV, on en parle avec le responsable marketing de la ligue(Lire la suite) JO - Terraillon Supporteur Officiel de Paris 2024(Lire la suite)