Interview – La marque automobile CUPRA intensifie ses investissements dans le sport en France

 

Jeune marque automobile appartenant au Groupe Volkswagen, Cupra a décidé de miser sur le sport pour accélérer le développement de sa notoriété, travailler son image de marque et affirmer son positionnement.

A l’occasion des Etoiles du Sport dont la marque est partenaire, nous avons pu poser quelques questions à Robert Breschkow, Directeur de Cupra et de Seat France ainsi qu’à Elise Remark, Directrice Marketing de Cupra France.

Robert Breschkow, Directeur de Cupra et de Seat France

Sport Buzz Business : Pouvez-vous nous présenter la marque Cupra ?
Robert Breschkow : Lors de la première année (la marque a été lancée en 2018), nous avons vendu 25 000 modèles. Depuis, la progression est constante et nous avons dépassé les 110 000 commandes en 2021 à travers le monde, avec une gamme qui s’élargit.

Elise Remark : Cupra est la 13ème marque du groupe Volkswagen et la deuxième du groupe Seat. La marque Cupra est la contraction de Cup Racer, avec un ADN et un historique ancrés dans la compétition automobile. Au départ, Cupra était la finition la plus sportive et la plus ultime de la marque Seat, avant que la marque ne devienne indépendante. Notre atelier spécifique à Martorell (à côté de Barcelone) et aussi le lieu où sont préparées les voitures de course du groupe Volkswagen. Le lien avec le sport automobile est évident.

La marque est née en Espagne, avec un design 100% conçu en Espagne. Un design qui se veut latin, émotionnel, différentiant de ce qu’on trouve sur le marché, avec cet ADN sportif et notre notion de performance contemporaine qui prend en compte par exemple la façon de maîtriser sa consommation et l’énergie. Nous ne sommes plus uniquement dans la pure performance automobile thermique comme avant.

Le parallèle avec le sport en général est évident et encore plus avec certains domaines sportifs comme les Etoiles du Sport ou notre partenariat international avec le FC Barcelone, un club qui véhicule des notions de performance globale avec une puissance de l’image. La performance contemporaine est quelque chose qui nous anime et nous permet de faire des parallèles avec d’autres univers pour parler différemment du plaisir de conduire et de l’automobile en général.

Elise Remark, Directrice Marketing de Cupra France

« La performance contemporaine est quelque chose qui nous anime »

SBB : Cupra est notamment très impliqué dans le padel, une discipline bien implantée en Espagne et qui « explose » en France depuis quelques années.
ER : Il y a eu un engagement dès le démarrage de la marque dans le padel. Cupra est notamment partenaire de la Fédération Internationale de Padel et du World Padel Tour, avec une dynamique qui vient d’Espagne, un pays où il y a plus de joueurs de padel que de tennis. Ce n’est pas le cas dans tous les pays. En France, on est encore au début de la discipline et c’est justement ce que nous avons trouvé très intéressant. Un sport qui, comme notre marque, est en train de naître. Le parallèle était évident.

Cupra se veut une marque accessible, le padel est un sport très accessible du point de vue de la pratique. Cupra a décidé au niveau international et national de promouvoir la discipline, l’aider dans son développement. C’est représentatif de la maniere dont on travaille nos engagements, ce n’est pas juste être partenaire et mettre un logo quelque part, c’est vraiment un engagement global, porter des messages et co-constuire avec les partenaires (En France, les numéros 1 français Alix Collombon et Benjamin Tison sont ambassadeurs Cupra).

Nous travaillons la co-construction avec nos partenaires. Nous accompagnons par exemple des clubs comme Les Pyramides, Casa Padel, nous sommes présents sur Padel Magazine… La World Padel Tour arrive en France l’année prochaine…

« Le padel est un sport qui, comme notre marque, est en train de naître en France. Le parallèle était évident »

Alix Collombon et Benjamin Tison

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alix Collombon (@alixcollombon)

SBB : Serez-vous présent sur Canal+, chaîne qui a signé les droits du World Padel Tour ?
ER : On affine la stratégie, nous sommes déjà un partenaire de la chaîne, nous aurons certainement des billboards.

SBB : Pourquoi s’associer aux Etoiles du Sport ?
ER : Le contrat a été officialisé cette année. C’est avant tout une rencontre humaine avec Sébastien Foucras (NDLR : Co-fondateur avec Benoît Eycken des Etoiles du Sport) avant d’être un objet marketing. Sébastien véhicule et incarne des valeurs de dépassement de soi, de performance, et il a à coeur de les transmettre.

En explorant les Etoiles du Sport, nous avons retrouvé des valeurs proches de celles de Cupra. Pour nous, c’est une façon de dire que l’on peut promouvoir des athlètes en plein essor, co-constuire, les aider à se développer, comme eux peuvent nous aider à nous faire connaître auprès de personnes qui ne s’intéressent pas à l’automobile. Ca nous permet d’être présent là où on ne le serait pas de façon naturelle.

SBB : L’évènement permet également de nouer des contact aussi avec athlètes ?
ER : Bien sûr ! Les premiers ambassadeurs de la marque, Florent Manaudou, Renaud Lavillenie et d’autres, viennent de notre connexion avec les Etoiles du Sport. On ne cherche pas forcément à avoir une tribu de 300 personnes, on veut vraiment les bonnes personnes pour incarner nos valeurs.

SBB : En France, Cupra est également partenaire du club de football des Girondins de Bordeaux.
ER : C’est un partenariat mené par la concession de Bordeaux, de 18 mois, on verra dans les prochains mois si l’aventure se poursuit mais ça restera une initiative locale. Nous avons été très contents de les encourager dans cette démarche. En local, le club est très puissant. Les concessions de la région avaient besoin d’étendre leur visibilité en local. En France, nous n’avons pas velléité à se développer dans le football, le domaine est préemptée par d’autres marques cousines. On cherche surtout quelque chose qui nous permet de nous différencier.

« Montrer que Cupra s’engage dans une façon différente d’incarner l’automobile »

SBB : Un mot sur votre partenariat signé avec Paris La Défense Arena, l’antre du Racing 92 ?
ER : C’est un bel engagement qui ne concerne pas uniquement le domaine sportif.  C’est un engagement plus lifestyle, orienté notamment vers la musique, un levier émotionnel, de passion. La musique et l’automobile ont des affinités extrêmement fortes. Le contrat a été signé pour 3 ans et nous aurons notamment un showroom. Ce sera un lieu différent, personne n’attend une concession automobile sur le parvis de La Défense ! Il y aura également pleins de choses proposées dans l’Arena, là aussi pour faire vivre une expérience. L’idée est de pouvoir montrer que Cupra s’engage dans une façon différente d’incarner l’automobile. L’automobile aujourd’hui ce n’est pas seulement des voitures, c’est aussi se différencier par le rapport que l’on a à son véhicule, à la mobilité de façon globale, à l’objet automobile incluant des services et des expériences.

Pour de futurs partenariats sportifs, on ne se ferme à rien, on a déjà une belle communauté, une belle tribe et on verra par la suite, en fonction des rencontres. On s’assurera que nos valeurs soient partagées et qu’elles aient résonnance potentiellement auprès de clients.

BON PLAN : Pour vous abonner aux chaînes Canal+, beIN SPORTS, Eurosport... au meilleur tarif, rendez-vous ici

SBB : Un dernier mot en guise de conclusion ?
RB : Ce n’est que le début !

 

Laisser un commentaire

Les 28 propositions de la mission d'information sur les droits... Offre de Stage : Assistant Chef de Projet Servicing PPS - Keneo
Football - Romelu Lukaku dans la nouvelle campagne Calvin Klein underwear(Lire la suite) Activation - Qatar 2022 - Hisense dévoile sa campagne "Perfect Match"(Lire la suite) Communiqué - La marque NERF et SportEasy lancent une campagne de sponsoring d’envergure pour soutenir les jeunes footballeurs !(Lire la suite) Salle - Arena Saint-Etienne Métropole : "Aucun contrat de naming n’est, pour l’heure, envisagé"(Lire la suite) Inside - Fedcom lance la plateforme OTT Skweek : "Ca n'arrive pas de nul part"(Lire la suite) Politique - Quel budget 2023 pour le Ministère des Sports et des JO ?(Lire la suite)