Interview : Nicolas Arndt, Directeur de la Billetterie et des Hospitalités du Paris Saint-Germain

 

Alors qu’un marché de Noël a été installé au Parc des Princes, Nicolas Arndt, Directeur de la billetterie et des hospitalités du PSG, nous explique la stratégie du club pour développer l’activité du stade.

Sport Buzz Business : En cette période de Coupe du Monde, le PSG lance un marché de Noël, est-ce une première ?

Nicolas Arndt : Effectivement, c’est la première fois que nous mettons en place ce marché de Noël. On a profité de la pause de 6 semaines qu’offre la Coupe du Monde pour développer les activités du Parc des Princes hors jour de match.

Le marché de Noël fait 750m2 avec des animations, des stands de restauration et des jeux. Il fait partie du parcours de visite du Stadium Tour, donc il s’adresse à tous ceux qui viennent visiter le stade. C’est une façon d’enrichir le Stadium Tour. Beaucoup de touristes viennent visiter le Parc surtout en période de vacances et le week-end, environ 2/3 des visiteurs sont étrangers. Ce marché Noël peut aussi être privatisé par des entreprises.

SBB : Quelles sont les attentes du club autour du marché de Noël concernant le nombre de visiteurs ? Pendant combien de temps est-ce qu’il sera mis en place ? 

NA : On reçoit en moyenne 1 700 visites chaque jour. Il y a quelque temps on reçu 3 000 personnes en une journée, c’est le record. Pour ce marché de Noël, on attend 50 000 visiteurs, 300 000 sur la saison 2022/2023. Le prix est le même que pour un Stadium Tour sans marché de Noël, c’est-à-dire 25€ pour les adultes, 15€ pour les enfants de moins de 13 ans, gratuits pour les moins de 3 ans. Il y a aussi des tarifs spéciaux pour nos membres et abonnés. Pour une entreprise privée, tout dépend de la demande. Mais pour une demande « classique » avec une salle de réunion, de la restauration… Il faut compter environ 100€ par personne. Mais ça peut être plus si la demande est plus sophistiquée, on fait vraiment du sur-mesure.

« Nous avons développé les revenus liés au stade de 189% en l’espace de 10 ans. Ils représentent désormais 162,9 millions d’euros par saison »

SBB : Si on prend un peu de recul, en quoi consiste le métier de Directeur des revenus stade du PSG ? Depuis combien de temps êtes-vous au club ?

NA : Les revenus liés au stade constituent une part importante du budget des clubs. Depuis mon arrivée au club en 2012, mon rôle est d’améliorer et étendre notre offre de billetterie et d’hospitalité autour des matches afin de répondre aux besoins de nos supporters et de leur proposer des expériences toujours plus qualitatives. Pour cela, nous sommes à l’écoute de ce que nos fans nous disent. Avec le déploiement d’un CRM et une stratégie d’engagement dédiée, nous sommes capables d’avoir une meilleure connaissance des fans et ainsi de proposer la meilleure expérience stade possible. Pour optimiser les revenus du Club, nous développons également l’offre hors match avec les stadium tours pour le grand public et une offre M.I.C.E, de plus en plus complète, à destination des entreprises et professionnels. Nous organisons des événements au Parc des Princes plus de 330 jours par an. Grâce à cette double stratégie, nous avons développé les revenus liés au stade de 189% en l’espace de 10 ans. Ils représentent désormais 162,9 millions d’euros par saison.

Nicolas Arndt, Directeur de la Billetterie et des Hospitalités du PSG

SBB : Quels sont les revenus générés par le Stadium Tour attendus par le Paris Saint-Germain ?

NA : On attend environ 10 millions d’euros de revenus pour la saison 2022/2023. C’est évidemment en hausse comparée aux saisons passées qui ont été faussées par le COVID et les restrictions.

SBB : Aujourd’hui, dans le parcours de visite du Stadium Tour, il n’y a pas encore de musée ou de salle de trophées. Est-ce quelque chose que vous aimeriez instaurer dans le futur ? 

NA : Oui, bien sûr. Notre principal problème aujourd’hui, c’est qu’on manque de place. C’est difficile de trouver un espace libre à l’intérieur du Parc des Princes. Dans le parcours de visite, il y a quelques endroits où on montre l’histoire du club à travers différents maillots, mais aussi des trophées… Dans le stade, il y a un lieu tenu secret où il y a tous les trophées du PSG et évidemment qu’on a envie de les exposer, mais nous sommes à l’étroit. La création d’un musée est en réflexion. 

« Notre principal problème aujourd’hui, c’est qu’on manque de place. C’est difficile de trouver un espace libre à l’intérieur du Parc des Princes »

SBB : Pour un club comme le PSG, est-ce important de segmenter les offres et de proposer de nouvelles façons de « consommer » le stade et un match ?

NA : Oui, évidemment. Il y a eu de gros travaux entre 2013 et 2016 et notre volonté, c’est de faire du Parc des Princes un lieu touristique et vivant hors jour de match. Le Parc est ouvert presque toute l’année.

Cette année, le stade sera exploité pendant plus de 300 jours sans compter les jours de matchs. En moyenne, il y a 25 matchs par an au Parc des Princes donc ça laisse peu de jours libres. Depuis 2019 et la relance de la visite du stade, de nombreux séminaires d’entreprises se déroulent ici. Il y a environ 350 événements d’entreprise par an, on peut recevoir 6 ou 7 entreprises par jour. Tout cela dans des cadres différents, ça peut être dans l’enceinte du Parc, mais aussi à l’extérieur, un dîner en bord de pelouse par exemple. À l’extérieur, on peut accueillir entre 3 000 et 10 000 personnes par « event » en extérieur. Il y a presque autant d’entreprises françaises, que franciliennes, qu’étrangères qui viennent au Parc des Princes.

« La création d’un musée est en réflexion »

SBB : Concernant les hospitalités, quelle est la demande actuellement ?

NA : Il y a une très forte demande. Les jours de matchs environ 100 places sont disponibles à la vente, le reste (5 800 au total) est réservé à nos abonnés et à nos membres.

SBB : Vous avez lancé récemment une offre ticketing en mode « sports bar » au Parc des Princes avec l’espace DECK. Pouvez-vous nous rappeler le concept, et quel premier bilan tirez-vous de cette offre ?

NA : L’offre « Sports bar » rencontre un grand succès depuis son ouverture. L’espace Deck affiche complet comme l’ensemble du stade. Il a su trouver son public. Nous avons étoffé l’offre avec une prestation restauration et dynamisé la zone avec des écrans et des DJ notamment. C’est une façon originale et très conviviale de vivre un match au Parc des Princes.

SBB : Un mot également sur le salon La Galerie, quel bilan tirez-vous de cet espace offrant une vue sur le tunnel ?

NA : C’est un succès, c’est aussi plein à chaque match. Il y a beaucoup de demandes. Le salon peut accueillir jusqu’à 70 personnes au maximum et la majorité sont des abonnés. Il offre une expérience particulière (notamment une vue sur le couloir d’entrée des joueurs) avec des sièges très bien placés.

Vue sur le couloir d’entrée des joueurs depuis le salon La Galerie. Credit : PSG

 

À lire aussi

[On a testé] Le Paris Saint-Germain installe un Marché de Noël au Parc des Princes

Le PSG lance une nouvelle offre ticketing en mode « sports bar » au Parc des Princes avec l’espace DECK

PSG – A quoi ressemble le nouvel espace VIP « La Galerie » du Parc des Princes avec vue sur le tunnel d’entrée des joueurs

BON PLAN : Grâce à notre site, bénéficiez de 50€ offerts sur les offres d'abonnement CANAL+ (Canal+, beIN SPORTS, Eurosport...) rendez-vous ici pour en profiter

Le Paris Saint-Germain dévoile sa campagne d’abonnement pour la saison 2022-2023 au Parc des Princes

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Assistant Planneur stratégique / Concepteur... Tennis - Lacoste devient Partenaire Officiel du Mutua Madrid...
Communication - Comment Ford célèbre son retour en Formule 1(Lire la suite) Salle - Paris Entertainment Company, on vous explique tout(Lire la suite) JO - CMA CGM Partenaire Officiel de Paris 2024(Lire la suite) JO / Paris 2024 / flamme olympique - Paris 2024 : La Flamme Olympique arrivera en bateau à Marseille(Lire la suite) Tennis - Benoit Paire nouvel ambassadeur des biscuits apéro "Papa Chiche"(Lire la suite) NUMBERS - Les chiffres du jour !(Lire la suite)