OL Groupe revoit ses objectifs business à la hausse d’ici 2024 avec une stratégie bien ficelée

 

Mardi, le conseil d’administration d’OL Groupe a arrêté les comptes semestriels de l’exercice 2019-2020 en cours. Les produits des activités atteignent un niveau historique à mi-parcours avec 197,2 millions d’euros.

Plus que l’activité économique de la saison en cours, ce sont bien les perspectives « radieuses » (stratégie full entertainment, contrat sponsoring Emirates, nouveau contrat droits TV, …) qui autorisent OL Groupe à revoir à la hausse ses objectifs business d’ici 2024 (voir plus bas).

OL – La vente de joueurs comme stratégie commerciale assumée

Dans le détail, les revenus d’OL Groupe hors transferts de joueurs sont stables avec peu de variation pour le chiffre d’affaires lié à la billetterie, aux droits TV, aux partenariats, au merchandising et aux évènements hors foot organisé au Groupama Stadium. Précisons que les revenus liés aux droits TV de la Ligue 1 (20,3M€) sont une projection de que toucherait le club si il finissait à la 12ème place, comme en fin d’année 2019.

Avec 69,1 millions d’euros d’indemnités de transferts, OL Groupe enregistre une hausse de ses ventes de +81% par rapport à la première partie de la saison précédente. Une forte augmentation donc qui permet à l’Olympique Lyonnais d’afficher un produit des activités record pour le premier semestre 19-20. « Cette excellente performance confirme la pertinence de la stratégie de l’OL, basée sur un centre de formation de premier plan et le recrutement de jeunes talents, et sa capacité à valoriser ces potentiels sur les plans sportif et économique. » précise le communiqué. Sur cette ligne des « produits de cessions de contrats joueurs », l’Olympique Lyonnais a de quoi voir venir en cas de coup dur, avec une valeur d’effectif estimé selon les chiffres du CIES et de Transfermarkt à 507,3 millions d’euros.

Autres chiffres économiques intéressants du premier semestre 19-20 OL Groupe, celui de l’excédent brut d’exploitation qui s’élève à 61,8 millions d’euros. Le résultat opérationnel progresse de 2% à 26,7M€. Le résultat financier affiche -8,1M€ et le résultat avant impôt à 18,5M€.

OL Groupe revoit ses ambitions business à la hausse d’ici 2024

Il y a un an, OL Groupe annonçait vouloir atteindre les 400 millions d’euros de produits des activités lors de la saison 2023-2024. Une ambition accompagnée d’une stratégie de « diversification » baptisée « Full Entertainment » qui s’est accélérée ces derniers mois avec le rapprochement capitalistique de LDLC ASVEL, l’arrivée programmée d’une Arena couverte, de la construction d’un pôle de loisirs sur le site du stade, le lancement d’un festival musical annuel FELYN ou encore la future académie de tennis « ALL IN ».

Au-delà de ces produits connexes à l’activité football de l’Olympique Lyonnais, le Président Jean-Michel Aulas compte bien sur le coeur de métier du groupe pour booster les revenus d’ici 4 ans.

La mise en place du nouveau contrat lucratif des droits TV dès cet été (Mediapro, Canal+ via le rachat du lot de beIN SPORTS et Free) qui rapportera +60% (1,2 milliard d’euros par saison environ) à la LFP, ajouté à la récente signature d’un contrat de sponsoring maillot record avec Emirates et à la stratégie de trading joueurs, permettent à l’état-major de l’OL de tabler dorénavant sur des recettes de l’ordre de 420 à 440 millions d’euros en 2024 permettant d’atteindre un excédent brut d’exploitation (EBE) supérieur à 100M€. OL Groupe peut également espérer une revalorisation de son contrat de Naming du stade qui arrive à échéance avec Groupama en juin prochain.

Laisser un commentaire

Offre Emploi : Responsable Événementiel - Accell Group Allianz conserve le Naming du stade de la Juventus jusqu'en 2030...
Fil info - L'actualité en continu du sport business et du marketing sportif(Lire la suite) Fan Engagement - Quand le Real Bétis fait appel à ses fans pour un maillot en l'honneur des héros du COVID-19(Lire la suite) BON PLAN - Les chaînes Canal+, beIN SPORTS et Eurosport en promotion(Lire la suite) MONEY - Forbes dévoile son classement annuel des sportifs les mieux payés(Lire la suite) Best Practice - Un club de football danois teste l'application vidéo Zoom pour réunir les supporters lors d'un match(Lire la suite) Fan Experience - Fan Experience - Une équipe de baseball met son stade en location sur AirBnB(Lire la suite)