Quand Kylian Mbappé « boycotte » les opérations sponsoring de l’équipe de France

Mbappé en 2017 (crédit : SBB)

Mardi, Kylian Mbappé a snobé les opérations marketing et commerciale organisées avec les sponsors de l’Equipe de France. La raison ? Pour RMC Sport, l’attaquant n’accepte pas que son nom soit affiché aux côtés de sponsors auxquels il n’adhère pas. 

Ce mardi, la radio ainsi que le site L’Equipe.fr ont évoqué le refus de Kylian Mbappé de faire face à ses obligations vis à vis des sponsors de la Fédération Française de Football (FFF). Mardi matin, quelques partenaires étaient à Clairefontaine pour effectuer, comme souvent, des shootings et tournages avec les joueurs de l’Equipe de France.

Uber Eats et Xbox nouveaux sponsors des Bleus

L’article de RMC Sport cite ainsi quelques sponsors présents mardi comme Volkswagen, Orange, Coca-Cola, Konami et deux nouveaux venus, Uber Eats et Xbox dont les contrats n’ont pas encore été officialisés. La console de jeux vidéo de Microsoft a commencé à teaser son rapprochement avec les Bleus en annonçant l’organisation d’un évènement au Stade de France ce jeudi.

Comme expliqué dans les articles de L’Equipe et de RMC Sport, la décision prise par Mbappé mardi a été réfléchie et fait suite à de longs mois de négociations qui n’aboutissent pas entre son avocate Delphine Verheyden et la Fédération Français de football.

Son absence a évidemment mis en colère les sponsors ainsi que le président de la Fédération. Noel Le Graët a tenté d’appeler le joueur, carapaté dans sa chambre au château de Clairefontaine. Mais ce dernier n’a rien voulu entendre et est resté sur ses positions.

Mais concrètement, qu’est-ce qui gêne le Parisien ? Selon L’Équipe, « certaines marques posent des problèmes éthiques et moraux » au clan Mbappé, dont les droits à l’image alimentent des associations caritatives à qui il reverserait ses primes. « Ils s’interrogent également sur la redistribution des revenus générés par les Bleus, qu’on voudrait voir aller en grande partie vers le ‘’football d’en bas », ajoute le quotidien sportif. « Impliqué dans la nutrition des enfants, Mbappé n’est pas à l’aise avec certaines marques associées aux Bleus » écrit Loïc Tanzi, journaliste RMC Sport.

Si la démarche semble louable, le joueur prend un risque en s’exposant sur les sujets d’éthique et de nutrition, lui qui posait récemment avec des produits Kinder sur Instagram…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

L’attaquant du Paris Saint-Germain souhaiterait donc avoir un droit de regard plus important sur l’utilisation qui est faite de son image en équipe nationale.

Reste à savoir quel impact aura ce refus et la médiatisation prise ces 24 dernières heures sur les discussions entre Mbappé et la FFF. D’une manière générale, cette affaire permet de remettre sur le devant de la scène l’utilisation de l’image individuelle et collective des sportifs, que ce soit en équipe nationale et en club.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

« Il n’y a pas de bras de fer. Les petits soucis, ça fait partie de la vie » – Noël Le Graët

Au lendemain de cette « affaire », le président de la FFF Noël Le Graët s’est exprimé sur le sujet via L’Equipe.fr. « Il y aura une lettre des avocats qui va lui être adressée et à son avocate. On va voir point par point ce qui pose problème. On souhaite améliorer les choses et que les gens soient contents, sponsors et joueurs […] « Tout ce qui est sanctions, ça m’embête toujours. Je n’aime pas ce mot-là. Mais il y aura une conversation. Et il y aura une autre opération avec les sponsors, à la rentrée, avant d’aller à la Coupe du monde. Je vous assure qu’à ce moment-là, tout sera réglé. Il n’y a pas de bras de fer. Les petits soucis, ça fait partie de la vie. Kylian sera sur la pelouse à Marseille et j’espère qu’il va être bon. »

Généralement, une campagne publicitaire d’un sponsor d’une fédération ou d’un club utilise au minimum 5 joueurs pour entrer dans le cadre de l’image collective.

Quand les joueurs s’élèvent contre les sponsors « qu’ils subissent »

Une sortie qui fait évidemment écho à celles de certains joueurs lors du dernier UEFA Euro 2020 dont Cristiano Ronaldo qui n’avait pas apprécié voir une bouteille de Coca-Cola à proximité de lui lors d’une conférence de presse. En tant que partenaire de l’UEFA, la marque de soda bénéficie d’une forte visibilité, notamment lors des conférences de presse.

Quelques jours plus tard, Paul Pogba avait fait le ménage devant lui, toujours en conférence de presse, en enlevant une bouteille de bière de la marque Heineken.

En 1974, Johan Cruyff mettait sur le devant de la scène les problématiques de rémunération en équipe nationale en faisant retirer une bande adidas sur son maillot des Pays-Bas lors de la Coupe du Monde, lui qui était ambassadeur Puma. Une autre époque.

 A lire aussi :

Hublot dévoile sa nouvelle campagne publicitaire avec Kylian Mbappé (mars 2022)

BON PLAN : Pour vous abonner aux chaînes Canal+, beIN SPORTS, Eurosport... au meilleur tarif, rendez-vous ici

Le journal L’Equipe propose un dossier sur le salaire des joueurs de Ligue 1 (2021-2022), Neymar devant Messi et Mbappé

[On a testé] Dormir à Clairefontaine et vivre 24h au plus près des Bleus avec Welcome Fans d’AccorHotels

Laisser un commentaire

Bitpanda nouveau sponsor du World Padel Tour Tennis - Le prize money et les sponsors du Miami Open 2022
Offre Emploi - Offre Emploi : Responsable Partenariats sport - SEVEN(Lire la suite) Social Media - Best of tweets "sport business" et "marketing sportif"(Lire la suite) Business - NFT - Kylian Mbappé nouvel investisseur et ambassadeur de Sorare (Fantasy)(Lire la suite) Football - Le FC Barcelone dévoile son nouveau maillot extérieur "Or Olympique"(Lire la suite) Activation - Qatar Airways célèbre son nouveau contrat de sponsor maillot du PSG(Lire la suite) Football - Le nouveau maillot du PSG dévoilé(Lire la suite)