Naming – C’est officiel, McDonald’s nouveau sponsor-titre de la Ligue 1 sur le cycle 2024-2027 (3 saisons) en remplacement d’Uber Eats

 

Ce jeudi, la Ligue de Football Professionnel (LFP) a officialisé la signature d’un nouveau contrat de Naming avec McDonald’s pour le cycle 2024-2027.

A partir du 1er juillet 2024 et pour 3 saisons, la chaine de restauration rapide va devenir le partenaire-titre de la Ligue 1 en remplacement d’Uber Eats.

« L’ambition de devenir, à notre niveau, un véritable trait d’union entre le football professionnel et le sport amateur. »

« McDonald’s et la Ligue 1, c’est un partenariat qui fait parfaitement sens. En famille ou entre amis, les supporters des clubs de Ligue 1 sont toujours très nombreux à associer un moment McDonald’s et une journée de Ligue 1. Fort de ce lien étroit, nous comptons contribuer à permettre à un nombre encore plus large d’amoureux du ballon rond de vivre pleinement leur passion » explique Jacques Mignault, Président de McDonald’s France, dans un communiqué. « Nous avons beaucoup de projets et d’idées pour faire vivre ce partenariat sur les trois prochaines années et sur tout le territoire. Depuis plus de 40 ans, nos franchisés sont des partenaires fidèles et engagés pour permettre aux clubs sportifs amateurs de se développer et réaliser leurs projets. Nous allons avoir une attention toute particulière pour permettre aux jeunes sportifs amateurs de vivre des expériences inoubliables dans le cadre de ce nouveau partenariat. Nous portons, en effet, l’ambition de devenir, à notre niveau, un véritable trait d’union entre le football professionnel et le sport amateur. »

Dans le cadre de cet accord et comme nous le confirme l’enseigne, le nom du championnat de France sera « Ligue 1 McDonald’s ».

« Cet accord majeur marque l’union entre deux univers populaires et accessibles, et indissociables pour de nombreux supporters. Avec McDonald’s, notre ambition est de proposer de nombreuses activations en direction des fans et de tous les Français qui ont l’habitude de fréquenter ses restaurants » ajoute Vincent Labrune, Président de la Ligue de Football Professionnel. Ce nouvel accord marque aussi la fin d’une magnifique collaboration avec Uber Eats en tant que sponsor titre de la Ligue 1. Je tiens à remercier tout particulièrement la direction d’Uber Eats France pour sa confiance et son soutien ».

Uber Eats aura donc été le Namer de la Ligue 1 pendant 4 saisons, de 2020 à 2024. « Notre ambition est de faire partie des marques préférées des Français pour la livraison de repas » nous expliquait Uber Eats en 2019. Avant Uber Eats, c’est Conforama qui était le partenaire-titre de la Ligue 1 pendant 3 saisons, de 2017 à 2020. Le Premier Namer de la Ligue 1 a été Orange de 2002 à 2008.

Ligue 1 McDonald’s, un deal à 90 millions d’euros sur 3 ans ?

Une officialisation qui vient confirmer l’information partagée par Daniel Riolo sur RMC dans l’After Foot il y a quelques semaines. Le journaliste a évoqué le montant de 30 millions d’euros par saison, un montant que partage également aujourd’hui Etienne Moatti de L’Equipe.

Précisons que McDonald’s est déjà partenaire de nombreux clubs de football professionnels comme le Paris Saint-Germain, l’Olympique Lyonnais ou encore le Racing Club de Lens. Avec le club nordiste, l’enseigne de restauration rapide est notamment visible sur le short des joueurs. « À travers tout le pays, ce sont plus de 400 clubs de football qui bénéficient du soutien d’un restaurant McDonald’s pour accompagner les équipes de jeunes, amateurs, féminines ou professionnelles » ajoute l’enseigne.

Avec ce partenariat signé avec la LFP et la Ligue 1, le « premier restaurateur hexagonal » va logiquement pouvoir mettre à profit ses nombreux fast foods implantés dans plus de 1 150 communes. En terme d’exposition, ce rapprochement entre les deux entités sera évidemment bénéfique pour « le produit Ligue 1 » qui devrait bénéficier d’une visibilité intéressante.

« McDonald’s s’associe au spectacle numéro Un en France. Ce partenariat scelle la rencontre entre deux institutions populaires, fortement inscrites dans le quotidien et l’imaginaire collectif des Français » ajoute le communiqué de la ligue. « De plus, grâce à la dimension internationale de son sponsor titre, la Ligue 1 bénéficiera de relais de croissance additionnels hors de ses frontières. »

En tant que partenaire-titre de la Ligue 1, McDonald’s va évidemment récupérer de nombreux droits marketing autour du championnat de France. L’occasion de pouvoir proposer de nombreuses activations à ses clients, notamment des « expériences privilégiées autour de toutes les grandes soirées de Ligue 1 et d’eLigue 1, partout en France ».

Un partenariat qui aura également vocation à lutter contre la sédentarité et promouvoir des programmes sociétaux et environnementaux.

Ligue 1 – Fallait-il se passer d’un Naming, de surcroît avec McDo ?

Reste à savoir si la LFP sortira gagnante sur le moyen-long terme de ce choix McDonald’s. En effet, les critiques vont évidemment s’intensifier dans les prochaines heures. Légitimement, on peut s’interroger sur le message global véhiculé à travers ce partenariat avec le raccourci « malbouffe et sport ». La Ligue 1 souffrira forcément en terme d’image.

Le risque pour la Ligue de Football Professionnel est aussi de voir de potentiels partenaires refuser de s’associer à une compétition qui s’appellera Ligue 1 McDonald’s dès cet été. La Ligue 1 est-elle suffisamment attrayante pour attirer d’autres partenaires de rang inférieur pour un montant cumulé équivalent à celui que donnera l’enseigne ? La question restera éternelle en terme d’image, le sponsor parfait existe-il ?

Cette saison, outre Uber Eats, les autres partenaires de la Ligue 1 sont Point P, Kipsta, Betclic, Capifrance, La Poste, Oris ainsi que les diffuseurs CANAL+, Prime et Free. Des diffuseurs qui sont amenés à évoluer cet été puisque les droits de retransmission n’ont toujours pas trouvé preneur officiellement.

Si le chiffre avancé par RMC et L’Equipe de 30 millions d’euros par saison est en forte augmentation pour le contrat de Naming, il reste cependant « faible » au regard des recettes totales de la LFP et des clubs de Ligue 1. Lors de la saison 2021-2022, les 20 clubs ont cumulé 2 milliards d’euros de revenus sans compter les produits de mutation (indemnités de transferts des joueurs).

Sans comparaison possible entre les deux championnats, la Premier League a fait le choix de se passer d’un Namer depuis quelques saisons (2016-2017) et de capitaliser sur sa marque propre. Une stratégie accompagnée à l’époque par l’utilisation d’une nouvelle identité visuelle forte.

A lire aussi

Quand les rugbymen du Racing 92 explosent le record de la plus grosse commande d’un McDonald’s de Clermont-Ferrand

LFP Media lance son propre jeu de fantasy “Coach Ligue 1” avec des cartes à échanger et vendre

Après Uber Eats, le Naming de la Ligue 1 pour McDonald’s dès 2024-2025 ?

La Ligue 1 lance son badge “Top Scoreur” sur le maillot, bientôt un sponsor associé à ce programme ?

Droits TV – Des matchs de Ligue 1 sur des chaînes en clair ? Benjamin Morel (DG LFP Media) s’exprime sur le sujet au Sports Pro Madrid

Combien d’abonnés au “Pass Ligue 1” de Prime Video en septembre 2023 ?

Ligue 1 : Comment adidas, Nike et Puma se “partagent” les chaussures des 455 joueurs pour la saison 2023-2024 (étude footpack)

Ligue 1 : Infront Bettor récupère les droits streaming des matchs diffusés sur les sites de paris sportifs en ligne (hors France)

Laisser un commentaire

Emmanuel Eschalier nouveau Président de l'Association pour la... Droits TV - La Ligue Nationale de Rugby (LNR) va lancer son appel...
Un sponsor du CIO associé au reveal des podiums de Paris 2024(Lire la suite) Tennis - Stan Wawrinka "très enthousiaste à l'idée de m'associer à Bitpanda"(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant(e) Merchandising - Red Star(Lire la suite) Buzz - On fait le bilan du casting E.Leclerc et le job de pilote du melon sur le Tour de France(Lire la suite) Activation - Quand Roger Federer et Uniqlo créent l'évènement à La Courneuve(Lire la suite) F1 - Le lapin Duracell visible sur les Williams pour le Grand Prix de Monaco(Lire la suite)